La Compagnie

Être chabraque

Être chabraque

Quand il fallut trouver un nom pour la compagnie, cette expression venue de l’enfance sonna comme une évidence. Celle de s’approprier ce mot de patois des terres poitevines – Chabraque – pour définir l’essence d’une compagnie théâtrale qui s’implantait dans le territoire des Hautes-Alpes.

Être chabraque. C’est « partir dans tous les sens ». En apparence. C’est explorer des pistes, sortir des sentiers battus, dépasser les frontières et les cadres. C’est laisser au hasard ou à l’évidence des rencontres la place pour se déployer, pour créer des formes différentes, la trame de récits avec l’humain en son cœur.

Les projets de création dans lesquels s’est embarquée la compagnie depuis sa fondation sont variés, mais une obsession cependant les rassemble. Celle du tissage. Celui qui consiste à convoquer diverses disciplines pour engager un dialogue avec une première pratique, celle du théâtre. Celui qui invite un collectif de personnes à travailler ensemble pour une œuvre commune ; celui qui propose au texte et au tissu de se retrouver autour de leur racine latine, textus.

Être chabraque, c’est envisager la scène comme un vaste métier à tisser qui permet à l’art et à l’artisanat, aux gestes techniques et aux gestes sensibles, d’œuvrer ensemble pour la création d’une pièce unique.

Interview de Cécile Brochoire sur Fréquence Mistral dans laquelle elle revient sur les origines de la compagnie, sa démarche artistique, les projets et leur conception. Suivi d’une interview de Vanessa Di Furia et Audrey Copetti respectivement présidence et secrétaire de l’association.

Démarche de la compagnie

La compagnie de théâtre Chabraque a été créée sous forme associative (loi 1901) en 2006, à Gap dans les Hautes-Alpes, par la metteuse en scène et comédienne Cécile Brochoire.

Depuis sa création, la démarche de la compagnie s’inscrit dans une dynamique qui invite différentes disciplines artistiques, mais aussi d’autres domaines à converser pour magnifier des récits qui questionnent le monde contemporain et nous aident à en comprendre les méandres. 

Le partage et la transmission, au cœur de notre démarche, nous a permis de tisser des liens avec les habitants de Gap et du territoire des Hautes-Alpes, les associant, au sein de Rencontres théâtrales et artistiques et d’actions artistiques et culturelles, à expérimenter le théâtre comme une expression individuelle et collective, à goûter au plaisir du jeu et à donner voix à des textes d’auteurs contemporains.

Depuis 2020, le travail de la compagnie s’est développé autour de créations originales nées de la rencontre avec des textes d’auteurs contemporains et d’une démarche de théâtre documenté, où les récits et le spectacle se construisent à la croisée des chemins entre fiction et réel. Un champ d’exploration et de jeu où tout peut entrer en résonance.

Cécile Brochoire

Directrice artistique, metteuse en scène, comédienne

Cécile Brochoire, directrice artistique de la Compagnie Chabraque, metteuse en scène et comédienne

Directrice artistique de la compagnie Chabraque, Cécile Brochoire se définit plus volontiers comme metteuse en lien, fidèle en cela à son obsession du tissage et du dialogue entre diverses disciplines et la pratique du théâtre. Elle a commencé son parcours artistique par l’apprentissage de la musique avant de se tourner vers le texte, sensible aux questions du langage, de ses limites, de sa poésie et de la transmission de la parole.

Elle suit un parcours universitaire à Caen, puis à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Chercheuse inlassable de ce qui fait lien entre les êtres, elle tisse volontiers des formes dans lesquelles les langages sensibles s’entremêlent pour créer une pièce unique.

C’est au sein de la compagnie Chabraque, qu’elle fonde à Gap en 2006, qu’elle signe ses premières mises en scène. Après Dans ma maison de papier j’ai des poèmes sur le feu de Philippe Dorin, elle se lance dans la création d’une forme scénique danse/théâtre intitulée Trame(s). En parallèle des créations professionnelles, elle est particulièrement engagée auprès des habitants du territoire des Hautes-Alpes. Ainsi, elle conduit de nombreux publics amateurs à la découverte d’auteurs vivants pour de fructueux dialogues avec le monde : Wajdi Mouawad, Daniel Pennac, Frédéric Sonntag, Sonia Chiambretto, Jean-René Lemoine, Claudine Galéa, Dario Fo…

Elle retrouve la scène aux côtés Michaël Dian, directeur du Festival de Chaillol, pour des lectures musicales. Le petit garçon qui avait envie d’espace de Jean Giono sur une musique originale de Benoît Menut en 2017 et Chant de coton de Laurine Roux sur une composition de Florentine Mulsant en 2019.

Elle entame le travail autour du texte dramatique Burnout d’Alexandra Badea qu’elle met en scène et interprète en novembre 2021 au théâtre La Passerelle et en avril 2022 au théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence.

En 2020, elle travaille à partir d’un album jeunesse Oh ! La belle lune d’Eric Battut pour proposer aux enfants de 3 mois à 3 ans, le Ciné Lune de Poche, une adaptation de cette farce poétique.

En 2021, elle signe la mise en scène d’un Ciné-Lecture-Concert autour de l’œuvre du plasticien Christophe Galleron, Portrait d’un glacier ; ainsi que celle de la lecture théâtralisée de Inch’Allah les enfants, au Théâtre La Passerelle, qui lui permet de retrouver Laurine Roux.

En 2022, elle entreprend avec In Petto. Au secret des cœurs, un travail de création autour du secret, du non-dit, de la parole et de sa transmission. Cette création théâtrale s’inspire des matriochkas dont la forme symbolise les différentes facettes, visibles et invisibles, de l’être humain et de ses représentations, imbriquées les unes dans les autres.

Interview de Cécile Brochoire dans l’émission Tous à la page sur RCF en mars 2023

Collaborations artistiques

Au fil des années, Cécile Brochoire s’est entourée de collaborateurs et artistes fidèles dans un désir de co-création où l’imaginaire et la créativité de chacun peut se développer librement à partir d’une ligne directrice. L’expérience théâtrale se vit alors comme un champ d’exploration des possibles, dans lequel chacun et chacune s’accordent pour trouver un rythme commun. Ces collaborateurs par leur présence et leur fidélité sont aussi « Chabraque ».

  • Laurine Roux, autrice (Chant de coton / Inch’Allah les enfants
  • Anaïs Soreil, musicienne (Ciné Lune de poche / Oh ! La belle lune)
  • Pierre Laneyrie, comédien (Burnout)
  • Patrick Muzard, scénographe (Burnout / In Petto. Au secret des cœurs)
  • Pauline Granier, création lumière (Burnout)
  • Christophe Galleron, artiste visuel (Burnout/ La délaissée glaciaire / C’est dans la boite)
  • Antoine Guirimand, réalisateur sonore (In Petto – Au secret des cœurs)
  • Anne-Laure Etienne, photographe (In Petto. Au secret des cœurs)
  • Pierrick Fortoul, création lumière (In Petto. Au secret des cœurs
  • Christian Filipucci, constructeur d’éléments de décor (In Petto. Au secret des cœurs).

L’équipage

Liens et équipe de la compagnie Chabraque dans les Hautes-Alpes

La compagnie Chabraque c’est toute une équipe basée à Gap et dans les Hautes-Alpes que l’on aime comparer à un équipage aux liens solides, tissés au fil des mois et des années, et qui s’investit aux côtés de Cécile Brochoire pour en assurer le fonctionnement et mettre en œuvre les projets.

> L’équipe salariée

Esther Gonon – Chargée de Diffusion
Frédérique Poissonnier – Chargée de Communication
Joëlle Noguer – Administration.

> La direction

Le conseil d’administration qui dirige l’association est composé de Vanessa Di Furia (présidente), Audrey Copetti (secrétaire), Philippe Gauthier (trésorier),
Gabrielle Rit, Corinne Donio et Caroline Armoiry.

Partenaires

La compagnie Chabraque est soutenue et financée, suivant les projets, par la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, la préfecture des Hautes-Alpes, le Département des Hautes- Alpes, la Ville de Gap, la communauté de communes du Champsaur Valgaudemar, le théâtre La Passerelle, scène nationale de Gap Alpes du Sud, le théâtre Durance, scène nationale Château-Arnoux-Saint-Aubain (04), le Musée muséum départemental des Hautes-Alpes, La Distillerie.